Jeunesse · Romance

Star-crossed lovers – Mikaël Ollivier

Auteur : Mikaël Ollivier

Editions : Thierry Magnier

Année de parution : 2006

Synopsis

Une usine qui ferme, une grève qui éclate, une ville qui s’embrase, et deux adolescents qui s’aiment d’autant plus passionnément que tout et tous semblent vouloir les séparer. Ce n’est pas pour rien que le titre de ce roman est emprunté au Roméo et Juliette de Shakespeare.

Car Guillaume, le fils du patron de l’usine, et Clara, la fille de son délégué syndical, sont aussi, à leur manière, des « star-crossed lovers », des amants maudits par les étoiles.

Mon avis:

Rien que la couverture ne donne pas envie de lire ce roman. Et d’ailleurs, je n’ai pas fait le choix délibéré de le commencer. Il s’agit d’une lecture imposée dans le cadre de mon cours de littérature jeunesse. L’enseignante essaie de nous convaincre qu’il existe quelques pépites disséminées dans la nature qui s’écarte totalement des grands succès actuels. Ajoutez à cela que je ne supporte pas les romances niaises – où après 3 pages, on sait qui terminera avec qui – j’ai été servie à la « perfection ». Ha Ha Ha.

L’auteur nous propose de plonger dans le monde d’un Roméo et Juliette des temps moderne. Un garçon. Une fille. Tout les oppose. La suite, on la connait, non ?

Parallèlement à cette histoire d’amour véritable (Ha Ha), Mickaël aborde un sujet intéressant, celui de la grève qui entraine la perte de revenus de l’un des parents. Même si le sujet revient régulièrement, j’aurais tout de même espéré qu’il occupe davantage d’importance. Mais non, l’auteur s’obstine à cibler une romance cul cul la praline sans la moindre originalité.

200 pages à peine qui peuvent être lue très rapidement (Ouf !!!) et qui séduiront les adeptes du genre. Les chapitres courts permettent une avancée « rapide » de l’intrigue entrecoupé malheureusement par un changement de narrateur trop fréquent.

Ce roman ne me réconciliera pas avec la romance, du moins celle destinée à la jeunesse.

Points positifs

  • Facilité de lecture, parfaitement adapté à un jeune public.
  • Malgré une histoire niaise, l’auteur ne s’engage pas dans un long roman. Le nombre de pages convient à cette romance.

Point négatif ?

  • On ne parle que de l’histoire entre les deux personnages. Les sujets abordés parallèlement sont rapidement mis de côté ou bien peu abordés.
  • On passe à côté de choses intéressantes (la grève par exemple) qui sont totalement submergées.

Ma note pour cette lecture : 13/20

Quelques blogs qui en parlent aussi :

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.